#maEsanté réinventée par les startups

Interview de Sandrine Bender co-fondatrice de Meyko

Meyko est le compagnon connecté qui prend soin des enfants asthmatiques ! Sandrine Bender co-fondatrice revient sur son parcours.

Comment est né le projet de Meyko ?

Alizée Gottardo et moi, nous nous sommes connues à l’occasion d’une formation sur les objets connectés qui visait à faire collaborer ingénieur et designer. Je suis designer spécialisée en santé, et je souhaitais travailler sur la résolution des problèmes d’observance thérapeutique depuis bien longtemps. Mon frère pharmacien d’officine nous a accompagné dans l’aventure avec son expertise de professionnel de santé.

Etant moi-même asthmatique, c’est une problématique que je connais bien.  Au départ nous avons procédé à un développement du projet en plusieurs phases :

  • une étude bibliographique très détaillée autour de la question de l’observance des maladies chroniques
  • des rencontres avec des patients
  • des entretiens avec des professionnels de santé : médecins, pharmaciens, infirmières, associations

En Février 2016 nous sommes arrivés à la phase de conception du prototype puis fin novembre 2016 à la création de la startup.  L’ambition de départ n’était pas de créer une entreprise mais un produit. C’est l’environnement qui nous a poussés à une démarche entrepreneuriale avec des encouragements de notre réseau, des écoles et universités, du CHU…

Quels ont été les freins rencontrés lors de votre initiative de départ ?

Les freins sont arrivés au fur et à mesure notamment les freins financiers. Mais je ne retiens que les encouragements de départ. »

Ce qui nous motive aujourd’hui c’est la confiance, l’enthousiasme des professionnels de santé et l’accompagnement personnel offert aux patients.

Au niveau local, quels ont été les leviers et acteurs qui vous ont aidé à lancer votre projet ?

Meyko est incubé par Atlanpole et l’Incubateur des Mines de Nantes. Et c’est en gagnant le prix Harmonie Mutuelle au Startup weekend e-santé de Tours en 2016 que nous avons reçu l’appui de la mutuelle. Notre projet, finaliste de la catégorie Étudiants, a remporté aussi le Prix Coup de Cœur du Jury aux Trophées de la e-santé 2016 organisés par l’Université de la e-santé à Castres en 2016. Ce prix nous permet d’être accompagnées aujourd’hui par Sovinty, un acteur sérieux dans l’innovation en santé.

En tant qu’entrepreneur dans la e-santé quelles sont vos attentes dans ce domaine ? Quel regard portez-vous sur l’industrie de la e-santé actuelle?

Mon attente porte surtout sur l’éthique et la sécurité des données. On est au balbutiement des données e-santé et on observe bien qu’il y a encore un flou sur les bonnes pratiques. On ressent clairement une attente des grands acteurs sur le positionnement éthique à avoir. Et côté patient, il y a un manque de compréhension. Il ne sait pas comment ça fonctionne et si il peut contrôler ou pas ce paramètre. Il a peur que ses données soient revendues à des fins commerciales.

A contrario, et je tiens à souligner, ce qui nous motive aujourd’hui dans ce domaine c’est la confiance, l’enthousiasme des professionnels de santé et l’accompagnement personnel offert aux patients.

On l’a bien vu d’ailleurs avec les pneumologues suivant notre projet. Leur vision a changé, au départ c’était une crainte puis de l’enthousiasme.

Pouvez-vous nous définir le mot « innovation » ? Quelle en est votre vision en tant qu’entrepreneur ?

L’innovation c’est arriver à un modèle basé sur les usages, sur les utilisateurs, aller au cœur de sa problématique et créer de nouveaux projets. C’est dépasser la prouesse technologique en s’orientant vers un modèle préventif et non plus que curatif.

hellomeyko.com